Plus vite vers le bas que vers le haut!

Ce billet a été posté par lundi, 10 août, 2015
Lire la suite »

Quel mois de juillet ont a connu sur le marché à terme de Chicago! Le prix du maïs a probablement réalisé son sommet de l’année à Chicago le 13 juillet dernier. Si vous avez pris des vacances pendant les 2 dernières semaines du mois de juillet, $30 la tonne de maïs et $34 la tonne de fève soya vous sont passés sous le nez.

Ne vous sentez pas coupable! Le sommet du marché et son recul ne sont pas des objectifs à atteindre dans votre plan de commercialisation. Chez nous, on fait travailler nos clients producteurs avec nos OFA, des Objectifs de Fermeture Automatique. On établis des objectifs de prix à Chicago sur des hausses possibles et le prix du grain se fixe automatiquement au fur et à mesure que les prix montent à Chicago. Comment savoir si les prix vont monter? On ne peut en être totalement certain. Nous évaluons le potentiel de hausse des situations haussières du marché.

Si juin a été froid et humide dans l’est du Corn Belt aux USA, l’ouest de cette zone de production américaine a été en situation de sécheresse. Difficile d’évaluer le rendement national américain dans ces conditions. Le USDA publiera dans 2 jours (le 12 août) son évaluation des superficies semées et des rendements prévues. Le marché s’attend à une légère baisse de rendement par rapport aux rendements record de la dernière récolte. À ce stade-ci de la récolte, il faut retenir 2 choses:

La récolte de maïs et de soya américain sera plus faible que l’année dernière mais très bonne malgré les conditions météo adverses de l’été.

Le USDA nous a habitué depuis 10 ans à avoir une certaine retenue sur ses prévisions, alors il faudra attendre les capteurs de rendements des batteuses à l’automne pour avoir la vérité.

Avec cette récolte, le prix du maïs à Chicago devrait osciller de $4,00 à $4,50/bu jusqu’au printemps prochain. Celui de la fève de soya de $10,00 à $10,50/bu. Des prix à capturer avec des objectifs de fermeture automatique.

Le dollar canadien est sous pression négative de par la faiblesse de l’économie canadienne et du prix du pétrole. Il pousse les bases de prix à la hausse. Cependant, ce n’est pas l’unique facteur qui a un impact sur les bases: les bases américaine de maïs et soya ainsi que le surplus des nouvelles récoltes de maïs et soya québécois en ont un tout aussi important. Les importantes récoltes américaine et québécoise auront tôt ou tard un effet baissier sur les bases, malgré le dollar, et particulièrement si le prix à Chicago revient à $4,00 pour le maïs et $10,00 pour la fève de soya.

Le maïs québécois de vieille récolte est devenu difficile à acheter en juillet et sous la poussé du taux de change, le prix a rapidement monté bien au-dessus du prix du maïs américain qui se situe à environ $245 livré aux meuneries en Beauce. Il faut s’attendre à ce que la base de maïs baisse jusqu’aux battages, tant pour la vieille que pour la nouvelle récolte.

Le prix de la fève de soya OGM est très bon, malgré le fait que la base est beaucoup trop basse par rapport au prix du Golfe du Mexique (US$0,75+nov15). Le marché pour le soya non-OGM s’est beaucoup refermé les livraisons des battages jusqu’en janvier 2016.

Le blé fourrager québécois a transigé jusqu’à $250 livré aux centres de grain en Montérégie et est en léger recul en ce moment. Le prix du blé panifiable sera déterminé par les minoteries en fonction de la qualité du grain battu en août et septembre.

L’orge de nouvelle récolte transige à $220 la tonne livré aux centres de grains de la région de Québec.

BONNE COMMERCIALISATION!

Stéphane D’Amato
Axis Agriculture inc.
www.axis.ca